Macron est préoccupé par l’escalade des hostilités au Moyen-Orient

Emmanuel Macron et Angela Merkel ont exprimé leur préoccupation et appelé à la désescalade après les hostilités entre Israël et l’Iran sur le théâtre syrien, a déclaré la présidence française.

Le président français et la chancelière allemande sont réunis à Aix-la-Chapelle en marge de la remise du Prix Charlemagne à Emmanuel Macron.

« Les deux dirigeants ont exprimé leur préoccupation et appellent à la désescalade« , après les frappes en Syrie la nuit dernière, a déclaré l’Elysée.

Les forces iraniennes ont tiré des roquettes contre des positions de l’armée israélienne sur les hauteurs du Golan (Le plateau du Golan), près de la frontière syrienne, a annoncé Israël, qui a répliqué en lançant des frappes en Syrie.