Les affrontements avec des personnes cagoulées à Paris

Des heurts ont éclaté mardi après-midi à Paris entre les forces de l’ordre et des individus cagoulés et masqués souhaitant s’en prendre aux « symboles du capitalisme »  qui ont pris la tête du cortège pour les manifestations du 1er Mai.

La préfecture de police de Paris a fait état de la présence de 1.200 individus cagoulés et masqués au niveau du pont d’Austerlitz, dans l’est de Paris, en tête de la manifestation organisée par les unions syndicales régionales d’Île-de-France.

Ils ont fracassé des vitrines le long du boulevard de l’Hôpital, dans le 13e arrondissement, saccageant notamment un restaurant McDonald’s, et sorti des voitures d’un concessionnaire Renault, incendié un engin de chantier et lancé des projectiles sur les forces de l’ordre.

Une journaliste de la rédaction russe de Sputnik a été exposée au gaz lacrymogène utilisé par la police française lors d’affrontements avec des personnes cagoulées à Paris,