Balenciaga sous le feu des critiques

Dans un message posté samedi (28/04/2018) la marque du groupe de luxe Kering déclare avoir présenté ses excuses à l’ensemble de ces clients chinois et aux autres personnes concernées par une altercation survenue mercredi devant l’espace #Balenciaga au Printemps-Haussmann.

Selon des articles parus dans des médias locaux, une cliente chinoise aurait été prise à partie par d’autres personnes après leur avoir reproché de tenter de doubler la file d’attente. Le personnel de la boutique Balenciaga lui aurait ensuite demandé de quitter les lieux avec son fils qui avait pris sa défense.

« Nous regrettons profondément l’altercation (…), qui est en stricte contradiction avec l’expérience que nous nous engageons à proposer à nos clients », a écrit le Printemps, offrant ses « excuses aux clients chinois impliqués » et promettant des « formations supplémentaires » pour ses employés.

La clientèle chinoise, vaste et très dépensière, est cruciale pour l’industrie française du luxe, comme pour les grands magasins parisiens, très appréciés des touristes du géant asiatique. « ...Je fais la queue pour acheter des baskets Balenciaga Triple S tous les jours, mais les Albanais français doublent la queue devant moi tous les jours, rien à faire... » – a écrit un client Mikuo dans son microblog.
En Asie, les médias officiels et les réseaux sociaux – le quotidien étatique Global Times ou encore Weibo, le Twitter chinois en tête – s’enflamment après l’incident, rapporté par un internaute témoin de la scène.