La lutte contre le financement du terrorisme

Emmanuel Macron a salué  la naissance d’une “coalition de Paris” sur le financement de l’Etat islamique (Daesh) et d’Al Qaïda, à l’issue d’une conférence rassemblant plus de 70 pays et une vingtaine d’organisations internationales.

Les participants se sont engagés à renforcer leur contribution à cette lutte, avec comme priorités : améliorer le partage d’informations, lutter contre les transactions financières anonymes, accroître la transparence des fonds versés aux ONG et oeuvres caritatives, prévenir le risque de détournement des nouveaux instruments financiers et soutenir les mécanismes internationaux de contrôle.

« Il y a dans la salle des pays qui ne pensent pas la même chose, qui n’ont pas les mêmes sensibilités, dont les intérêts géopolitiques ne sont pas les mêmes, qui se sont souvent divisés, qui ont parfois financé des groupes opposés », a souligné Emmanuel Macron, au siège de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).