Macron: les frappes contre la Syrie « possible »

La France a la preuve que le régime syrien a eu recours à l’arme chimique à Douma, dans la Ghouta orientale, et décidera d’une éventuelle action militaire, en coordination avec les Etats-Unis, une fois que toutes les informations auront été vérifiées, a déclaré jeudi Emmanuel Macron.

Le chef de l’Etat, lors d’une interview sur TF1 et LCI, s’est placé avec prudence dans une perspective militaire en soulignant que l’”objectif de guerre” de la France en Syrie restait la lutte contre le groupe Etat islamique (EI) et qu’elle ne laisserait “en aucun une escalade se faire”.

Mardi (10/04/2018), lors d’une conférence de presse à Paris au côté du prince héritier d’Arabie saoudite, Emmanuel Macron avait affirmé qu’une décision quant à de possibles frappes contre les “capacités chimiques” de la Syrie serait annoncée “dans les prochains jours”.

“Nous aurons des décisions à prendre en temps voulu, quand nous le jugerons le plus utile et le plus efficace”, a-t-il tempéré jeudi, entretenant l’incertitude sur la nature et le calendrier d’une riposte à l’attaque présumée chimique du 7 avril.