Macron: un président « sous-curé »?

L’opposition de gauche accuse Emmanuel Macron « d’atteinte sans précédent » à la laïcité après le souhait exprimé par le chef de l’Etat devant la Conférence des évêques de France de “réparer le lien abîmé” entre l’Eglise et l’Etat.

La France insoumise a fait part de son indignation par la voix de son chef de file Jean-Luc Mélenchon, pour qui « le lien entre ‘l’Église et l’État’ n’a pas lieu d’être. Macron va trop loin. C’est irresponsable! Macron en plein délire métaphysique. Insupportable. On attend un président, on entend un sous-curé. »

Le Grand Orient de France a condamné pour sa part “une grave atteinte à la laïcité” et une “violation de nos principes républicains”.

Interrogé sur RTL à propos de cette polémique, la présidente du Front national, Marine Le Pen, a accusé le président de vouloir “anesthésier les catholiques pour demain, s’attaquer à la loi de 1905”.