Les étudiants appellent à de nouvelles mobilisations

Le mouvement de contestation étudiant, pour l’instant présent dans une dizaine d’universités en France, a appelé à une accentuation de la mobilisation, sans toutefois inquiéter l’exécutif, qui pointe du doigt une « minorité ».

La Coordination nationale étudiante (CNE), qui a réuni le week-end à l’université Paris Nanterre des étudiants de 35 universités, a appelé à de nouvelles mobilisations pour soutenir les cheminots et dénoncer la loi ‘ORE’ (Orientation et réussite des étudiants) modifiant l’accès à l’université.

« Le gouvernement nous attaque tous et ce n’est que tous ensemble en grève et dans la rue que nous pourrons imposer nos revendications », a déclaré le CNE par un communiqué.

La coordination appelle à « amplifier » la grève des cheminots ce lundi(9/04/2018), à se « mobiliser massivement » mardi (10/04/2018) dans les campus puis à organiser des « manifestations en masse » samedi prochain (14/04/2018), date qui coïncide avec une nouvelle grève des cheminots. La CNE propose aussi aux étudiants de se joindre à la journée nationale de grève du 19 avril, date proposée par la CGT pour une manifestation interprofessionnelle.