Arnaud Beltrame mort pour la patrie

«Il est parti en héros». En ce samedi 24 mars 2018, quelques heures après l’annonce du décès de lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, son frère Cédric a résumé en quelques mots le sentiment général. Le nom du militaire, qui s’est sacrifié en se substituant aux otages retenus à Trèbes dans l’Aude, est désormais sur toutes les lèvres, celles de personnalités comme celles d’inconnus.

Dans un communiqué, le président de la République Emmanuel Macron a appelé «chaque Français à honorer la mémoire» d’un homme qui «mérite respect et admiration de la nation tout entière».

«Jamais la France n’oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice», a tweeté le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb.