Une immigration maîtrisée

Le gouvernement français a approuvé le projet de loi “pour une immigration maîtrisée et un droit d’asile effectif” appelé à raccourcir les délais de procédure et expulser plus systématiquement les déboutés, balayant les critiques des associations de défense des réfugiés et de la gauche.

“C’est une loi qui est équilibrée, qui s’aligne surtout sur le droit européen”, a déclaré le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb lors du compte rendu du conseil des ministres.

“Il faut accueillir, mais il faut accueillir bien celles et ceux qui doivent forger leur avenir en France de manière à ce qu’effectivement le mirage qu’ils peuvent avoir entrevu ne se transforme pas en cauchemar et que pour eux le rêve français reste demain, devienne demain une réalité”, a-t-il ajouté.

Le texte accélère la procédure de demande d’asile, réduite à six mois, et prévoit un allongement de la durée maximale de rétention de 45 à 90 jours.

Gérard Collomb a défendu un alignement de la procédure sur celle des pays voisins de la France, et notamment l‘Allemagne.

“Si on n’a pas le même type de procédure, on regarde où la procédure est la plus facile pour pouvoir obtenir le droit d’asile et, dans ce cas, c’est chez vous que tout le monde se dirige”, a-t-il dit.