Les chasseurs ravissent à tuer des oiseaux en février

Entre 1.100 chasseurs selon la police et 2.000 selon les organisateurs s’étaient réunis près du siège national de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), ce qui a donné lieu à des heurts avec les forces de l’ordre.

Plus d’un millier de chasseurs ont manifesté samedi (3.02.2018) dans le centre de Rochefort (Charente-Maritime) pour protester contre l’interdiction de la chasse aux oies au mois de février.

Ils protestaient contre la décision du ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, de ne pas accorder de dérogation à la directive européenne qui interdit la chasse aux oies au-delà du 31 janvier.

Les gouvernements précédents avaient pris, depuis une dizaine d’années, l’habitude d’accorder des délais supplémentaires.

Les chasseurs étaient encadrés par 500 policiers.