Les insectes: les tendances plus alléchantes chez suisses

En Suisse et en Auvergne Rhône Alpes une poignée d’industriels, de petits producteurs et même une députée sont persuadés que les insectes pourraient être LA source de protéine de demain.

C’est un produit beaucoup plus écologique que le bœuf et autres viandes que nous consommons quotidiennement. Leur objectif : faire entrer les insectes dans nos assiettes et pourquoi pas en faire un aliment « gastronomique ».

Un nouveau marché est en train de naître de part et d’autre de la frontière. L’activité est encore confidentielle mais le potentiel est immense. Quels sont les perspectives locales pour ces nouveaux produits ? Les Suisses et les Français sont-ils prêts à changer radicalement leurs habitudes alimentaires ?

Deux milliards d’individus en mangent quotidiennement sur la planète… la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) recommande même un développement des élevages à grande échelle afin de répondre aux inquiétudes croissantes sur l’approvisionnement mondial en protéine d’ici 2030.

Mais en Europe les insectes ne sont pas vraiment du goût des consommateurs, encore considérés comme des denrées « insolites » et peu engageantes.