‘Le cocktail’ pour avoir des avalanches

Une quantité de neige record avant les fêtes, une météo exceptionnellement douce et des vents tempétueux ensuite: tout était réuni pour provoquer des avalanches

Selon Météo France, les massifs du Mont-Blanc, du Beaufortin, de la Haute Maurienne, de Thabord, de la Vanoise, de Champsor et de Pelvoux ont été placés en alerte maximale pour risque d’avalanche. « On a tout le cocktail pour avoir des avalanches, affirment les pompiers de Haute-Savoie notamment des glissements de terrain et des crues« . Une telle situation a forcé la station de Val-Thorens d’obliger leurs 20 000 vacanciers de rester dans leurs logements. Une situation problématique, d’autant plus que le domaine skiable affiche un taux de remplissage de 90%. Son accès sera également bloqué le temps de déclenchement d’avalanches préventives.

Au même titre que Val-Thorens, les domaines skiables hexagonaux sont à majorité fermés principalement pour les mêmes motifs. Antoine Burnet, de la Compagnie du Mont-Blanc, a confirmé la fermeture des stations de Chamonix. Plusieurs de ses homologues ont fait de même : Val-d’Isère, Tignes, Megève ou encore Avoriaz qui enregistrait des rafales allant de 108 à 144 km/h. Dans la montée de l’Alpe d’Huez, de nombreux vacanciers sont bloqués par les solifluxions. Les déblaiements sont actuellement en cours. Des coulées de boues en altitude ont isolé quelques villages. Le village de La Grave est, pour l’instant, dans l’incapacité de communiquer avec le monde extérieur. Quant à la fin de la tempête, elle est prévue pour vendredi à 06 heures.