La réforme fiscale américaine produit des effets sur Credit Suisse

Credit Suisse a annoncé s’attendre à devoir inscrire une dépréciation de 2,3 milliards de francs (€1,96) au quatrième trimestre 2017, en raison de la réforme fiscale adoptée aux Etats-Unis.

Celle-ci va contraindre la deuxième banque suisse à réduire la valeur de ses actifs d’impôts différés.

Le chiffre annoncé suggère que Credit Suisse accusera une perte nette sur la totalité de 2017, pour la troisième année consécutive. La banque a publié un bénéfice net de 1,1 milliard de francs sur les neuf premiers mois de l’année.

Credit Suisse 2

La réforme fiscale américaine abaisse le taux d’imposition des sociétés de 35% à 21%.