Hulot contre « l’hypocrisie » de subvention des énergies fossiles

Le ministre français de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a plaidé pour la fin de toute subvention au secteur des énergies fossiles, faisant écho aux revendications des associations de défense de l’environnement.

Il faut mettre un terme à une “forme d’hypocrisie”, a-t-il déclaré lors du sommet international sur le climat – le “One planet summit” – organisé près de Paris à l’initiative d’Emmanuel Macron.

Cette “hypocrisie” consiste selon lui “d’un côté dire qu’il faut s’affranchir des énergies fossiles et de l’autre que l’ensemble de la communauté internationale – et ça vaut pour mon propre pays – continue sous des formes diverses et variées, à hauteur de plus de 300 milliards de dollars chaque année, à soutenir les énergies fossiles en forme d’exonérations, de subventions”, a-t-il poursuivi.

Or ce “modèle énergétique (…) non seulement participe au déséquilibre climatique mais (…) occasionne des externalités négatives qui se chiffrent en milliers de milliards de dollars”, a poursuivi le ministre français.