Hommage aux victimes des attentats de 13 novembre 2015

Emmanuel Macron a rendu hommage lundi aux victimes des attentats qui ont ensanglanté la région parisienne le 13 novembre 2015, les plus meurtriers jamais commis en France.

Le chef de l’Etat a observé une minute de silence et déposé une gerbe de fleurs sur les lieux des attaques, du Stade de France (Seine-Saint-Denis) au Bataclan, en passant par les cafés et restaurants de l‘Est parisien visés deux ans plus tôt.

Lors de ces étapes, les noms des 130 morts ont été lus à haute voix.

Muet, parfois les larmes aux yeux, Emmanuel Macron a ensuite participé à un lâcher de ballons devant la mairie du XIe arrondissement, près de sites attaqués.

Son prédécesseur François Hollande, la maire de Paris, Anne Hidalgo, l’ex-Premier ministre Manuel Valls, l’ex-ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et d’autres personnalités ont participé aux hommages, sans prendre la parole.

“Il est important de sans cesse entretenir l’idée qu’on doit résister à la peur”, a déclaré le député de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, venu déposer une gerbe de fleurs devant le Bataclan lors d’une cérémonie distincte.