Philippe à Bruxelles pour « déficit excessif »

Les échanges entre Paris et la Commission européenne se sont multipliés ces dernières semaines afin que la France sorte du viseur de Bruxelles pour « déficit excessif« , puis présente, dans les années à venir, des budgets en accord avec les attentes de l’UE.

« La date de cette visite n’a pas été choisie au hasard« , assure une source européenne, ce déplacement étant organisé au lendemain de la limite fixée aux Etats membres pour remettre leurs prévisions budgétaires à la Commission, qui doit ensuite donner son opinion en novembre.

M. Philippe s’entretiendra avec le président de la Commission Jean-Claude Juncker, à qui il expliquera que ses perspectives budgétaires « s’inscrivent bien dans les règles européennes« , a détaillé Matignon. Cette visite est d’autant plus importante pour la France qu’elle ne peut se permettre de présenter un nouveau budget en décalage avec celui de ses partenaires européens au moment où elle leur propose de réformer en profondeur la zone euro.