La grève des fonctionnaires

La grève des fonctionnaires pour le pouvoir d’achat semblait diversement suivie mardi en France selon les chiffres publiés par certaines administrations, mais la protestation était également dans la rue avec de nombreux défilés prévus.

Les membres de la fonction publique étaient appelés à cesser le travail par la totalité des neuf fédérations du secteur, un mouvement syndical unitaire inédit depuis dix ans.

Le principal sujet de mécontentement des fonctionnaires porte sur le blocage de leur point d’indice, qui permet à leurs salaires d’augmenter.

Il a été gelé entre 2010 et 2016, puis débloqué brièvement par le précédent président de la République, François Hollande, avant d’être à nouveau gelé par son successeur, Emmanuel Macron.

Les grévistes entendent également protester contre les suppressions de postes et le rétablissement d’un jour de carence en cas d’arrêt-maladie, et globalement contre le manque de personnel et “l’austérité” à laquelle ils estiment être soumis depuis plus de dix ans, selon Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, premier syndicat de la fonction publique d’Etat.