Macron conseille d’arrêter de « foutre le bordel »

En suggérant que des salariés feraient mieux d’aller chercher du travail plutôt que de “foutre le bordel”, Emmanuel Macron a suscité des critiques de plusieurs membres de l’opposition dans la soirée de mercredi.

Des heurts ont éclaté mercredi après-midi entre les forces de l’ordre et des salariés de GM&S qui souhaitaient s’entretenir avec le chef de l’Etat lors de son déplacement à Égletons (Corrèze) sur le thème de la formation professionnelle.

Des images tournées par BFMTV montrent une conversation entre Emmanuel Macron et Alain Rousset, président de la région Nouvelle Aquitaine, qui évoque les difficultés de recrutement de l‘usine d‘Ussel (Corrèze) du fabricant de produits en aluminium Constellium.

“Il y en a certains au lieu de foutre le bordel, ils feraient mieux d’aller regarder s’ils peuvent avoir des postes là-bas. Parce qu’il y en a qui ont les qualifications pour le faire”, répond le président de la République.

“C‘est pas loin de chez eux”, poursuit-il.

Dans un climat social marqué par une réforme contestée du Code du travail et la grogne montante liée à un projet de budget 2018 décrit par l’opposition de gauche comme favorable aux catégories les plus aisées, ces propos ont fait réagir des élus de l’opposition sur les réseaux sociaux.