#Catalogne: Ou est la réaction de Macron?

Face aux images de violences policières contre les électeurs  du référendum d’indépendance en Catalogne, la classe politique française n’a pas tardé à réagir.

Le PS et les Insoumis ont dénoncé les violences policières et exigé le respect de la démocratie, appelant à une réaction d’Emmanuel Macron. Lequel ne s’est pas exprimé pour le moment.

Mais ce sont les Insoumis qui ont été les plus critiques. Après avoir dénoncé la perte de «sang froid» du gouvernement espagnol, Jean-Luc Mélenchon s’est fendu d’un tweet, évoquant le Venezuela.

La gauche, surtout, a dénoncé avec force le recours à la force du gouvernement de Mariano Rajoy. À l’image de Benoît Hamon, qui juge que «ces images de violences pour empêcher les gens de voter en Catalogne sont lourdes de sens et de menaces».

Le MoDem a également réagi, par la voix du patron des députés du parti centriste, Marc Fesneau, dénonçant «l’erreur» de Rajoy.