Macron à défendre son chantier de l’UE à Tallinn

Emmanuel Macron prendra le pouls de ses partenaires européens lors d’un dîner informel ce jeudi à Tallinn, deux jours après son discours offensif de refondation de l’Europe au cours duquel le chef de l’Etat a appelé ses alliés à faire preuve d’“audace”.

Ce dîner, prévu de longue date et organisé la veille du sommet numérique de vendredi dans la capitale estonienne, “permettra au président de présenter cette initiative pour avoir un retour des Etats membres qui sont intéressés et prendre la température”, souligne-t-on dans son entourage, où l’on précise que des échanges ont eu lieu en amont.

Devant les chefs d’Etat et de gouvernement réunis autour de la table, Emmanuel Macron devrait défendre son chantier de refondation, à horizon 2024 pour certaines propositions, avec un mot d’ordre : la France n’impose rien, elle propose.

Pas question en effet, souligne-t-on à Paris, de prêter le flanc aux critiques sur une France donneuse de leçons dans une Europe fragilisée ces dernières années par la défiance des citoyens à l’égard de la “bureaucratie” de Bruxelles et leur crainte d‘une perte de souveraineté nationale.

“Il ne s‘agit pas de dire, c‘est à prendre ou à laisser”, explique une source diplomatique française. “Il s‘agit d’être efficaces, pas arrogants”.

“L’idée n’est pas de rédiger une feuille de route nous-mêmes à Paris avec 150 pages et 300 articles, voilà ce que nous avons pensé intelligent pour tous les Européens et signez en bas’”, abonde l’Elysée. “Au contraire, c’est ouvrir une discussion.”