Les femmes américaines agressées au vitriol à Marseille

Deux touristes américaines d’une vingtaine d’années ont été aspergées d’acide le 17 septembre dans la gare Saint-Charles de Marseille par une femme, souffrant probablement de troubles mentaux, selon des sources judiciaires. (Image: illustration. Une victime d’agression au vitriol).

Vers 9h du matin, dans le hall de la gare Saint-Charles, à Marseille, une femme «dont on peut penser qu’elle présente des troubles psychologiques […] a aspergé [avec de l’acide] les yeux des gens qui se trouvaient à proximité d’elle», a confié une source judiciaire à l’AFP, confirmant ainsi une information de La Provence.

«Il n’y a pas de caractère terroriste» dans cette agression, poursuit cette même source, précisant que la déséquilibrée n’avait pas visé les quatre touristes américaines (dont deux sont indemnes) en raison de leur nationalité.

Quatre Américaines d’une vingtaine d’années qui se trouvaient en transit entre Marseille et Paris, en gare Saint-Charles, ont été aspergées d’acide chlorhydrique par une inconnue ce matin, peu après 11h. Deux d’entre elles ont été touchées au visage et aux yeux et transportées à l’hôpital.