Parsons Green: un suspect arrêté par la police

Un homme de 18 ans a été interpellé samedi matin par la police du Kent après l’attentat à la bombe artisanale survenu la veille dans une station de métro de la capitale.

Des militaires ont été déployés dans les sites sous protection au Royaume-Uni dans le but de libérer des policiers pour mener une chasse à l’homme après l’attentat qui a fait 29 blessés dans le métro, station Parsons Green, vendredi à Londres.

La Première ministre britannique, Theresa May, a annoncé que le degré d’alerte à la sécurité avait été relevé de “grave” à “critique”, le niveau maximal, ce qui signifie qu’un nouvel attentat est imminent.

Vendredi, 15 septembre, à l’heure de pointe du matin, 29 personnes ont été blessées par une bombe qui a, apparemment, fait long feu.

La détonation s’est produite vers 08h20 (07h20 GMT) à la gare de Parsons Green, dans le sud-ouest de la capitale. Les blessés ont souffert de brûlures, ainsi que de contusions dues à la bousculade.

L’attentat a été revendiqué par l’Etat islamique, via son organe de propagande, l’agence des nouvelles Amaq.

Cet attentat a conduit le gouvernement a prendre la décision de déployer des militaires sur les sites jugés stratégiques.

“Durant cette période, des militaires vont remplacer des agents de police de faction dans certains sites protégés”, a expliqué Theresa May dans une déclaration télévisée.