Les stations thermales depuis l’antiquité

Sept stations thermales et 8 établissements thermaux sont présents sur le territoire. Une vraie destination propice au ressourcement et ce depuis l’antiquité.  Découvrez les offres touristiques autour des stations thermales : Aix-les-Bains, Brides-les-Bains, Challes-les-Eaux, Evian-les-Bains, La Léchère, Saint-Gervais-les-Bains, Thonon-les-Bains.

La construction du premier établissement thermal est réalisée entre 1885 et 1888 par Jean Blanc, entrepreneur à Thonon, selon les plans de Louis Guyon. Cet équipement est classé dans la liste des stations thermales françaises par un décret de 1890. Thonon prend alors le nom de Thonon-les-Bains.

Thonon les Bains

La clientèle que forment les curistes aide indiscutablement au développement de la ville: création de commerces, d’artisanat, vente de produits agricoles en été. Thonon passe ainsi de 5 080 habitants en 1861 à 7 232 habitants en 1911. Villas et hôtels susceptibles d’attirer une clientèle aisée et exigeante se développent au début du XXe siècle. Ils sont une dizaine en 1914, dont deux hôtels de luxe.

La Ville accorde en 1892 à la Société Anonyme des Eaux Minérales de la Versoie l’exploitation des eaux, puis de l’établissement thermal. L’hôtel du Parc et le Casino sont créés à partir de 1901. Toutefois, l’établissement thermal tombe en désuétude lors de la Première guerre mondiale et la Société périclite rapidement. Sa concession lui est retirée par le Conseil Municipal en 1916.

L’établissement thermal, l’hôtel, le casino et le parc sont vendus en 1923 à la Société des Grands Hôtels d’Evian. La ville rachète l’établissement thermal en 1927 et le transforme en bains douches. Le casino ferme ses portes en 1929 tandis que l’hôtel du Parc est transformé en logements privés en 1942. Les thermes connaissent un renouveau dans les années 1940 et 1950. L’établissement thermal est rasé puis reconstruit plus à l’ouest du parc, en 1954, sur les plans de l’architecte Nicolas de Ropp.

Il est alors exploité sous forme de régie municipale. Les principales cures à Thonon-les-Bains traitent la rhumatologie, les maladies métaboliques, les maladies de l’appareil urinaire et de l’appareil digestif. Gérés par délégation de service public depuis 2001 et complètement rénovés en 2011, les thermes associent aujourd’hui à leur activité de cures la remise en forme et le thermoludisme.