L’Italie a apporté son soutien aérien

L’Italie a apporté son soutien dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’Union européenne, à la suite d’une demande des autorités françaises.

Un avion italien est intervenu mardi après-midi en Corse et un avion italien intervient dans le Var et les Bouches-du-Rhône, précise la Commission européenne dans un communiqué.

La France a activé le mécanisme de protection civile de l’UE, car des incendies de forêt ravagent les régions méridionales du pays et la Corse. Les autorités nationales ont sollicité l’aide de l’UE pour lutter contre ces incendies via le mécanisme, d’ores et déjà en cours d’acheminement.

 

«L’Union européenne est totalement solidaire de la France. Afin de répondre immédiatement à la demande, la Commission européenne a contribué à mobiliser un avion Canadair italien par l’intermédiaire de notre mécanisme de protection civile. Au début de ce mois, la France a aidé l’Italie à lutter contre les incendies de forêts » –M. Christos Stylianides, commissaire européen chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises, a déclaré..

« C’est maintenant au tour de l’Italie d’apporter son soutien à la France. Cela montre que la solidarité fonctionne à merveille au sein de l’Union. Nos pensées vont à toutes les personnes touchées et aux intervenants d’urgence qui font preuve de courage et travaillent dans des conditions difficiles» 

En outre, le satellite d’urgence de l’UE, Copernicus, contribue à fournir des cartes d’évaluation des dégâts dans les zones sinistrées.

Le centre de coordination de la réaction d’urgence de la Commission européenne, qui suit des catastrophes naturelles 24/7, est en contact avec les autorités de protection civile françaises et suit attentivement l’évolution de la situation et tout autre type d’assistance qui pourrait être requise.

 

Actuellement, dans le Var, quelque 10.000 personnes, dont 3.000 campeurs, à Bormes-les-Mimosas, ont été évacuées dans la nuit de mardi à mercredi en raison d’un foyer s’étant déclaré mardi soir vers 22h50 à La Londe-les-Maures, a précisé la préfecture dans un communiqué.