Le « plan climat » en 23 axes

Nicolas Hulot a dévoilé son « plan climat » en 23 axes, dont la fin à long terme des voitures à essence et au diesel, destiné à asseoir un « leadership » de la France dans ce domaine et à rendre « irréversible » l’accord de Paris noué en 2015.

« Le plan (…) n’est pas une fin en soi. C’est un programme qui va se structurer au fil du temps sur les cinq années du quinquennat », a déclaré le ministre de la Transition écologique lors d’une conférence de presse, à Paris.

Cette feuille de route mêle de nouvelles annonces à des engagements déjà formulés par l’exécutif, comme celui de parvenir à la neutralité carbone à l’horizon 2050, qui sont censés être applicables très vite pour les mesures les plus immédiates et d’ici plusieurs décennies pour d’autres.

« Pourquoi ce ‘plan climat’ ? Pour que la France prenne sa part et maintienne ce leadership qu’elle n’a jamais perdu d’un gouvernement à l’autre », a-t-il ajouté.